Première soumission, le saut dans le grand bain

Arimaspes aura vraiment été « mon premier ». Premier texte fini, premier texte correctement corrigé… Premier texte soumis à un éditeur. Et oui, aujourd’hui je fais le saut de l’ange. Une étape qui ne serait venue que bien plus tard si l’éditeur en question ne m’avait pas lui-même contactée.

C’était il y a deux semaines ; un peu blasée, je consulte mon adresse mail dédiée à l’écriture (undermyfeather@live.fr), désabusée car celle-ci reste la plupart du temps vide. les rares mails que j’y reçois sont généralement des spams, et je dois dire que quand j’ai vu l’intitulé de ce message (« bonjour »), j’ai bien failli l’envoyer dans la corbeille.

Fort heureusement, une expérience malheureuse de suppression de commentaire sur mon blog – classé « indésirable » alors qu’il ne l’était pas du tout – m’a rendue méfiante. J’ai donc ouvert cet e-mail, pour découvrir qu’un éditeur numérique qui se lançait était passé sur mon blog (gentiment aiguillé par l’ami Kanata), et avait aimé ce qu’il y avait lu. Un sacré choc! Je me suis immédiatement accordé une petite danse de la joie – mentale, au bureau ça ne l’aurait pas fait – avant de reprendre mes esprits et de retrouver toute ma méfiance.

Les offres malhonnêtes dans l’édition sont légion et je n’avais jamais entendu parler de cet homme et sa maison d’édition étant toute neuve, impossible de trouver des infos sur le sujet. J’ai donc interrogé le premier intéressé, et je vous prie de croire que j’ai passé son projet au crible – aidée en coulisse pas mes acolytes d’[Espaces Comprises] – en lui posant toutes les questions qu’il était possible de poser.

Ligne éditoriale, méthode de travail, contrat d’édition, présence ou absence de DRM sur les ebooks, répartition du prix de vente du livre, choix du comité de lecture, modes de vente et de diffusion, fourchette des prix de vente, éventualité d’une édition papier future… J’ai eu des réponses satisfaisantes à chacune de mes interrogations. J’ai commencé par admirer la patience de Lilian, et puis je me suis laissée convaincre de tenter le coup.

J’ai donc demandé les dernières bêta-lecture, appliqué les dernières corrections… Et envoyé le texte ce matin. Il ne me reste plus, maintenant, qu’à prendre mon mal en patience.

Je suis déjà angoissée, j’ai plein de doutes ; est-e que mon histoire va lui plaire? Est-ce que j’ai réussi à toucher au but? Est-ce que le suspense que j’avais imaginé est bien présent? Est-ce que le comité de lecture sera touché par mon style, mes personnages, mon histoire? Est-ce qu’ils ne vont pas trouver ça trop glauque?

Bref, j’ai soumis un texte aux éditions L’Ivre-book. Et maintenant, je me ronge les ongles.

Publicités

17 commentaires sur “Première soumission, le saut dans le grand bain

  1. Cécile Ama Courtois dit :

    Donc dans un premier temps (si ton travail leur plait) ce sera une publication uniquement en e-book, c’est bien ça ?
    Et ce sera disponible comment ? (publicité, diffusion…)

    • Alice dit :

      Effectivement , une publication en ebook uniquement, sachant que le prix le plus haut visé par l’éditeur pour l’un de ses livres est de 8€… Pour Arimaspes, je pense que le prix serait bien moindre. Disponible via différente plate-formes de diffusion dont immatériel et tous les sites qui en découlent.

      Mais ça, c’est si mon manuscrit est accepté.

  2. Coucou Alice,

    Je croise mes 4 doigts pour toi (enfin deux par deux quoi), puis je te poser quelques questions ?
    Est ce que si ton tapuscrit est accepté, ils te proposent une correction ? ou tu dois payer pour ça ? Demandent-ils l’exclusivité de ton oeuvre ? enfin je te poserai bien une question sur le pourcentage qui te revient mais plus en privé 😉

    • Alice dit :

      Alors:

      1/ oui, il y a bel et bien une correction. Sache que tout éditeur sérieux se doit d’avoir un correcteur, et qui fait le travail en étant rémunéré par l’éditeur, non par l’auteur. Si tu payes toi-même le correcteur, c’est que tu t’auto-édites (un travail de longue haleine mais qui peut porter ses fruits s’il est fait correctement) ou que l’éditeur est à compte d’auteur, ce que ej te déconseille fortement! Le travail de ces maisons n’est pas sérieux, la promotion est inexistante, et leur réputation auprès des librairies est très mauvaise.

      2/L’exclusivité, oui, sur le format numérique de ce texte uniquement, pas sur tous mes textes. Je suis libre de proposer mes autres textes à d’autres éditeurs, ailleurs, si ceux-ci relèvent d’un univers différent. Il est évident que si Arimaspes est accepté et que j’en écris la suite, je ne peux pas le proposer ailleurs que chez L’Ivre-book, du moins pour la durée de mon contrat.

      3/ Pour le pourcentage, autant le dire en public: 40% si le livre est vendu via le site de l’éditeur (mais la boutique en ligne n’est pas encore prête, c’est donc impossible pour le moment) et 20% s’il est vendu via une autre plateforme de diffusion. la différence s’explique par les 20% que prend la plateforme de diffusion sur le prix de vente du livre, pour se rémunérer. Des taux tout à fait normaux. 🙂

      • D’accord oui ça me paraît honnête (notamment le pourcentage ;-)). Le seul problème, c’est la promotion, comment comptent-ils faire connaître ton opus s’ils décident de t’éditer ?

      • Alice dit :

        Promotion via le site, sur Facebook, et avec mon aide… La maison d’édition doit se faire connaître, donc il est évident que le réseau est encore à créer, mais je compte aussi sur les divers réseaux sociaux où je suis présente!

  3. Bien joué ! Je te souhaite bonne chance ! Pour le compte d’auteur, méfie-toi, tous ne sont pas « vendus » comme tels. Un de mes amis s’est fait avoir récemment à ce jeu-là : il a proposé son manuscrit à une maison d’édition, les 2 encres, qui lui a proposé de le publier s’il parvenait à faire « réserver » via un lien internet, quelques centaines d’exemplaires en quelques mois. Cela a l’air honnête, mais en fait, c’est quasiment impossible. Pas de nom connu, pas ou peu de lecteurs. Bilan, le jour J, on lui a présenté la facture pour les exemplaires « non réservés ». le voilà donc contraint d’acheter ses propres bouquins (un peu plus d’une centaine tout de même). Je regrette juste qu’il m’en ait parlé après avoir signé… Certaines maisons d’éditions profitent de la fierté du jeune auteur, de sa naïveté aussi.

    • Alice dit :

      Oui, je connais ce système ; c’est de l’édition à compte de lecteurs… Partagé, le cas échéant. Hors de question que j’accepte de signer dans ce type de maison ; je connais plein de gens qui le font et je trouve ça révoltant!

      En l’occurrence, ça n’est pas le cas. L’édition numérique supposant un investissement moindre, l’éditeur prend moins de risque et ne me demande aucune « réservation ».

  4. Erika dit :

    Félicitations à toi Alice ! C’est un premier excellent pas. Je te souhaite que les prochains aillent dans le sens du succès que tu mérites.
    En attendant je t’envoie plein de courage pour cette période d’attente.
    Bisous bisous 🙂 !!!

  5. Jo Ann v. dit :

    Bigre, ils sont bien tes acolytes d'[EC] ! 😉

  6. danielle dit :

    Bravo Alice, évidemment que ça va lui plaire. Tu es une sacrée bosseuse
    et tu écris bien. Alors!
    Fière de toi. J’attends la suite pour boire à ton succès;

  7. Je vais suivre cette aventure de très près. Franchement, un grand bravo ne serait-ce que pour ta manière d’aborder cette facette du métier ! ps : il neige sur ton blog !!!

    • Alice dit :

      Maintenant, le plus dur est de prendre son mal en patience, d’autant que je n’ai aucune idée du temps que cela va prendre avant d’avoir une réponse… Merci pour tes encouragements!

      Et oui, WordPress fait neiger sur tous les blogs en décembre 😉

  8. […] y a deux semaines, je vous parlais de ma première soumission de tapuscrit à un […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s