Rester cohérent, ou l’ingrate tâche d’écrire une suite

Arimaspes doit être publié dans le courant du premier trimestre 2013. Alors, pour tout vous dire, mon arrêt maladie est bienvenu (façon de parler hein) car il me laisse le temps de m’atteler sérieusement à mes corrections, que je pensais pouvoir envoyer hier soir à mon éditeur. « À quelque chose, malheur est bon », commme on dit. Oui mais voilà, il est aussi prévu que j’écrive une suite, et plus j’y réfléchis, plus je me dis que je dois faire attention à ce que j’ai écrit dans le premier tome…

Le tome 2, si tout roule comme je veux et si le projet plaît à mon éditeur, nous parlera un peu plus des origines des Aris (évidemment) mais aussi de Clémence, l’héroïne du premier tome. Mes bêta-lecteurs vous confirmeront sans doute que cette jeune médecin légiste a… disons de sérieux problèmes à régler avec elle-même. Dans cette cinquième version du texte, j’ai donc trois objectifs:

  1. Tenir compte des quelques remarques de mon éditeur, qui ne pourront qu’améliorer le texte
  2. Préparer le terrain pour le tome 2
  3. Essayer d’améliorer les points qui me laissaient insatisfaite (même si les lecteurs n’ont pas tous été du même avis) à savoir le suspense concernant le dénouement et le teasing du lecteur concernant « ce qui cloche » chez Clémence. Ce dernier point rejoignant d’ailleurs mon deuxième objectif.

Le souci,  c’est que si je veux préparer mes lecteurs pour un tome 2, il faut que je sois certaine de ne pas écrire de bêtises. Déjà qu’être cohérent au sein d’un même livre est un véritable challenge…

L’Histoire des Arimaspes (avec un grand « H ») doit donc être revue de fond en comble, mais il faut aussi que je m’attaque sérieusement à une trame pour le second tome… Afin que les indices que je sème soient en phase avec l’intrigue.

Les interrogations de mes divers lecteurs m’ont fort heureusement bien aidée en me fournissant les premières pistes, mais je crois que finalement, ce sera la méthode du Flocon qui me permettra le mieux d’avoir un plan clair et une action organisée.

Je n’ai pas du tout de boulot, ce n’est pas vrai!

Publicités

14 commentaires sur “Rester cohérent, ou l’ingrate tâche d’écrire une suite

  1. Julien dit :

    « l’ingrate tâche d’écrire une suite »
    Attends de connaitre la tâche cauchemardesque d’écrire une préquelle. Quoiqu’il en soit, bon courage et amuse-toi bien !

  2. in27ter02net74 dit :

    Avant la fin de l’article, je m’étais déjà préparée à te laisser un commentaire du genre : « essaie la méthode du flocon ! » 🙂
    Les grands esprits se rencontrent.
    Courage à toi !

    • Alice dit :

      Héhé, j’étais obligée de penser au Flocon, j’ai traduit l’intégralité de la méthode et Kanata la publie sur [Espaces Comprises]! ^^

  3. Jo Ann v. dit :

    Rien qu’à imaginer !
    Bon courage ! Ce n’est pas facile de traiter de suites quand on est seuls, alors, sous le regard attentif d’un éditeur…

    • Alice dit :

      Bah, heureusement que l’éditeur en question est plutôt cool et me laisse toute latitude pour faire ce que je veux!

      • Jo Ann v. dit :

        Oh, c’est pas ça, le souci. 😀
        Mon éditrice me laisse carte blanche pour que je fasse les misères à mes persos. Je parle surtout du « regard par dessus l’épaule ». Une chose c’est écrire à son rythme, prendre le temps de bien faire. Une autre, c’est savoir qu’il y a quelqu’un qui *attend* ce qu’on écrit…

      • Alice dit :

        C’est vrai que c’est le plus stressant!

  4. Ce coup-ci, je te mettrai pas la pression ! La tâche est déjà assez ample en soi ! Je te dirai juste « Merde » 😉

  5. Le premier trimestre… 2013 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s