La méthode des 7 phrases

Cette méthode est issue du site du Nanowrimo (National Novel Writing Month), site de challenge d’écriture. J’avoue que je n’y suis pas inscrite et ne le pratique donc pas, mais si j’ai bien compris, le principe est d’écrire un maximum en un mois.

Bref, toujours est-il que sur le forum, on peut trouver cette méthode site « des sept phrases »:

  1. 5,000 words: Teaser and exposition. Introduce the protagonist and why they are as they are.
  2. 2,000 words: Catalyst event. Introduce the second protagonist.
  3. 9,000 words: Exploration of the story world; new characters and nuggets of information. Things are still going well, but introduce the villain(s).
  4. 4. 18,000 words: Things fall apart! The story becomes bigger than the characters. Things happen, they get saved, things get worse, repeat, repeat, repeat.
  5. 6,000 words: Reveal bigger quest.
  6. 6,000 words: Challenges are defeated. Things are learned. Characters change.
  7. 6,000 words: Resolve any leftover issues. Epilogue.
Une petite traduction? Aller, juste pour le plaisir. Comme d’habitude, retrouvez mes commentaires et explications en italique et lavande.
  1. 5 000 mots: « Teaser » et exposition. Introduisez les héros, qui ils sont et leur raison d’être. Le teaser doit appâter le lecteur, le ferrer pour lui donner envie de lire le reste du roman. Vous avez tous déjà regardé les teaser de films sur youtube ou dailymotion? Faites la même chose, avec des mots.
  2. 2 000 mots: événement catalyseur. Introduisez les autres protagonistes. C’est ici que doit se trouver l’événement qui change tout, qui « accélère les choses », selon la définition du catalyseur.
  3. 9 000 mots: explorez votre univers, présentez de nouveaux personnages et donnez quelques informations. Pour le moment, tout va encore bien, mais introduisez le(s) méchant(s). A mon sens, il peut y avoir un problème, mais pas très grave. Les héros ne s’affolent pas pour si peu, en somme!
  4. 18 000 mots: Rien ne va plus! L’histoire devient plus importante que les personnages. Il y a un problème, qui est réglé, puis cela empire, etc.
  5. 6 000 mots: Révélez la quête principale, l’objectif réel. Ce peut être un révélation pour le lecteur comme pour le héros!
  6. 6 000 mots: On échoue parfois, on apprend, les personnages évoluent.
  7. 6 000 mots: Tous les problèmes se résolvent, épilogue.
Cette méthode est à mon sens très pratique pour ne pas trop allonger son récit. Quand on crée un univers, une histoire, des personnages, on est facilement pris dans le feu de l’action et on a tendance à trop s’étendre… Si fixer des limites permet de se concentrer sur l’essentiel et donc de retravailler son texte pour en garder les éléments les plus intéressants et supprimer le superficiel.
Publicités

2 commentaires sur “La méthode des 7 phrases

  1. Lisa & co dit :

    Hmmm… Je n’ai pas tout compris, de plus la phrase 5, 6 et 7 parlent du même nombre de mots…

    • Alice dit :

      C’est normal que les étapes 5, 6 et 7 proposent le même nombre de mots, ce ne sont là que des estimations… Quelle partie n’as-tu pas comprise?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s