Lames

La mort de sa soeur l’avait complètement sonnée.

C’était quelque chose qu’elle ne pouvait, qu’elle ne voulait pas admettre. Sa soeur avait toujours été, serait toujours là.Altane et Erin.Elles faisaient la paire.

Seulement voilà, Altane s’était viée de son sang, là, dans les bras d’Erin, pendant que sa jumelle essayait désespérément d’arrêter l’hémorragie. Elle appuyait de toutes ses forces sur la plaie béante, les mains tremblantes, pendant que son esprit lui disait « c’est trop tard, tu le sais, les organes vitaux sont touchés, tu ne peux plus rien faire… »
Elle avait continué jusqu’à ce qu’Altane trouve la force de lui mettre ses Lames dans lesmains en lui disant:

– Prends-en soin, grande soeur…

Envol et Morsure avaient pris le contrôle.

Erin s’était sentie envahie d’une soif de vengeance qui lui était étrangère, d’une science du combat qu’elle n’avait jamais eu.

Elle les avait massacrés.

Et lorsqu’enfin, les Lames avaient cessé de s’acharner, elle s’était retrouvée à terre, agenouillée, couverte d’un sang qui n’était pas le sien, ne sentant plus que les regards atterrés des Combattants, fixés sur elle.
La cérémonie avait été silencieuse. Pas un seul, ni Erin ni les Combattants, ne versa une larme. Ils regardèrent les flammes emporter leur soeur, Altane brûlant sa mort à défaut de consumer sa vie.

Les Combattants s’abstinrent d’adresser à Erin ces paroles plates, vides de sens, qu’on a coutume de dire aux êtres endeuillés ; elle leur en fut reconnaissante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s